Accueil > Opérations exemplaires > Rénovation > Retour d'expérience sur la rénovation du groupe scolaire de Condé-sur-Sarthe - Lauréat DEFI'BAT 2012
Réduire la police Augmenter la police Imprimer la page

Retour d'expérience sur la rénovation du groupe scolaire de Condé-sur-Sarthe - Lauréat DEFI'BAT 2012


Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1
Slide 1

Le projet en bref

Projet : Rénovation du groupe scolaire de Condé-sur-Sarthe

Maître d’ouvrage : Mairie de Condé-sur-Sarthe

Type d'opération/bâtiment : Rénovation tertiaire d’une unité d’enseignement

Commune : Condé-sur-Sarthe

Surface : Réaménagement de 420 m2 et construction neuve de 865 m2

Coût global de l’opération : 806 000 € HT pour la rénovation de l’école maternelle

Le plus du projet

Une anticipation des nouveaux enjeux du bâtiment durable par une approche ACV. Ainsi, l’ensemble des phases de vie du bâti ont été prises en compte afin de choisir le scenario le moins impactant d’un point de vue environnemental.

Le mot du maître d'ouvrage

Le projet de rénovation du Groupe scolaire de Condé-sur-Sarthe vient de recevoir un prix d’architecture décerné par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) pour la catégorie « Enfance et Enseignement ». Le jury de la troisième édition du Palmarès de l’Architecture a en effet fortement apprécié la façade aux lignes soignées, ainsi que les choix des matériaux et le mariage réussi entre l’existant et l’extension.

Pour Jean-Marc Viste, architecte du projet, il n’existe pas de stratégie de rénovation du bâti ancien généralisable, puisqu’elle dépend du mode constructif et des potentielles pathologies présentes au sein du bâti. Il est avant tout important de respecter le « bon sens » architectural.

En effet, aujourd’hui une des logiques dominantes dans ce type d’opération est d’optimiser la thermique du bâti à tout prix (attente des usagers, des gestionnaires). Dans cette quête de baisse des consommations, on peut se retrouver avec des situations contreproductives d’un point de vue environnemental. Par exemple dans cette opération, le plancher bas (dalle béton en terre-plein)  présentait de fortes déperditions de chaleur du fait de son âge et des matériaux qui le composent.  La question s’est donc posé de le rénover.

Par manque d’espace, il n’était pas possible d’isoler par le haut. Il ne restait donc que l’isolation par le bas qui nécessitait de refaire le sous-dallage dans son intégralité (décoffrage et coffrage d’une nouvelle dalle). Cette opération n’a finalement pas été réalisée pour deux raisons : un coût non négligeable mais surtout un  bilan environnemental global négatif. En effet, en calculant l’énergie et la matière nécessaire pour refaire ce dallage, il s’avère que les gains énergétiques ne compenseront pas le coût environnemental de l’opération.

Ainsi le plancher ancien a été conservé malgré ses faibles performances thermiques. Les travaux d’isolation se sont ainsi concentrés sur les châssis (étanche à l’air et à l’eau) et des produits plus performants ont été intégrés à l’enveloppe (vélux, isolants biosourcés en laines de chanvre, en lin et en fibre de bois) afin d’obtenir de meilleures performances thermiques et améliorer le confort d’usage.

L’enjeu dans la rénovation est donc bien de faire progresser le bâti (qualité d’usage, qualité architecturale) mais sans nécessairement tout remettre en question et en prenant bien en compte toutes les spécificités du mode de construction d’origine.

Démarche environnementale :

Le maître d’ouvrage, accompagné par le CAUE de l’Orne, a affiché des ambitions écologiques élevées dès le début du projet. Ainsi, le projet de Condé-sur-Sarthe s’inscrit dans une démarche HQE non certifiée avec l’atteinte du niveau « très performant » pour les cibles : choix intégré des produits, systèmes et procédés de construction ; gestion de l’énergie ; confort visuel. Une réflexion sur le cycle de vie du bâtiment a été menée. Pour réduire l’empreinte carbone du projet, des isolants biosourcés (laines de chanvre et de lin dans les doublages et fibre de bois sous la couverture) ont été mis en œuvre dans la maternelle.

Enfin, un travail important d’intégration dans l’écosystème communal a été mené, tant sur le plan architectural que sur la réduction des nuisances durant la phase de chantier. Pour ces raisons, le projet a été lauréat au programme Défi’Bat dans la catégorie réhabilitation.

Le projet en 5 mots-clés

Prix CAUE 2018 "Enfance et Enseignement"

Rénovation

Groupe Scolaire

Confort d'usage

Approche ACV

 

Contacts sur le projet


Jean-Marc VISTE
Architecte
Atelier Nord Sud
Tél : 01 40 21 75 28
viste@ateliernordsud.com

Nicolas KNAPP
Architecte conseiller AMO HQE
CAUE de l’Orne
Monsieur,
Tél : 02 33 26 14 14
n.knapp@caue.fr

Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Condé-sur-Sarthe
Madame LEMÉE, adjointe au Maire
Tél : 02 33 27 70 07
condesursarthe@wanadoo.fr

AMO STD et bilan carbone : APRIME
Tél : 02 33 45 01 33
http://www.aprime.net/

BET Thermique : BABIN
02 31 71 18 00
accueil@babin-roptin.fr