Accueil > Ressources > Les dispositifs Ademe > Accompagnement d'opérations exemplaires
Réduire la police Augmenter la police Imprimer la page

Accompagnement d'opérations exemplaires

Opérations exemplaires 

 

Programme Objectif bâtiment énergie-carbone.

Le label « énergie-carbone » permettra à terme aux nouvelles constructions de favoriser, dans une approche en cycle de vie, à la fois l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les Objectifs Bâtiment Energie-Carbone (OBEC).

Une expérimentation de ce label a été lancée fin 2016. Cette expérimentation vise à tester les méthodes de calcul sur des cas pratiques de bâtiments, expérimenter les niveaux d’ambitions et apprécier leur soutenabilité économique afin de construire une règlementation solide et partagée.

Afin d’accompagner cette expérimentation, l’ADEME a lancé le programme OBEC, qui a pour objectifs :

•la sensibilisation des acteurs au référentiel « Énergie – Carbone » qui constitue le socle commun pour l’élaboration des Analyses de cycle de vie (ACV) du bâtiment. Il est essentiel que l’ensemble des acteurs s’approprient cette méthode ;

•la capitalisation des résultats obtenus (retours d’expérience, calculs des indicateurs, études de sensibilité…) ;

•l’alimentation de l’observatoire en données Énergétiques, environnementales et économiques (EEE) de bâtiments.

L’objectif final étant d’aboutir au développement d’opérations qui gagneront progressivement en ambition en mobilisant les quatre niveaux liés aux consommations énergétiques (« Énergie » 1 à 4) et les deux niveaux du bilan sur les émissions de gaz à effet de serre (« Carbone » 1 et 2). Le niveau « Énergie 4 » est le plus ambitieux nécessitant l’implication des territoires. A noter également que le niveau « Carbone 2 » implique des efforts significatifs sur la phase d’exploitation et sur l’acte de construire.

La présentation du programme :

Le dispositif OBEC national a été doté de 3 millions d’euros en 2017.

Un marché a été signé en Normandie avec un Bureau d’étude (BE) référent pour une durée de 24 mois. Il lui est confié :

•l’animation/l’information d’une communauté autour du sujet des calculs thermiques et environnementaux du label E+/C- :

oanimation de réunions d’information sur la méthode ;

oassistance aux BE pour une dizaine de projets en phase conception ;

oorganisation de deux demi-journées de restitution des résultats ;

•la réalisation d’une vingtaine d’ACV en phase réception et déterminer le niveau de label obtenu.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette expérimentation rapprochez vous de votre contact )à de la direction régionale ADEME.

•Pour les départements 27 et 76 : Maïté DUFOUR

•Pour les départements 14, 50 et 61 : Sébastien BELLET

Retrouvez les informations à propos du label sur www.batiment-energiecarbone.fr

 

Le PREBAT: Programme de Recherche et d'Expérimentation sur l'Energie.

Cette démarche nationale développe, outre une dimension de recherche, un processus d’identification et de soutien aux bâtiments neufs ou réhabilités très performants, afin d’en démontrer la faisabilité et d’expérimenter les bâtiments aux normes de demain.Ce programme vise à identifier les performances réelles des constructions.

PREBAT permet un suivi des projets ce qui est primordiale pour améliorer les conditions d'occupation. Ceci permet d'évaluer les installations et leurs usages pour ainsi optimiser les niveaux de consommations énergétiques et à terme, accroitre la durabilité des bâtiments.  

Dans cette optique, ce programme est décliné localement, via des appels à projets régionaux. 

Le PREBAT alimente également le travail de l’association Effinergie® pour la constitution de référentiels sur les bâtiments performants

Contexte et enjeux

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, la France s’est engagée à diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050.

Dans la poursuite de cet objectif « facteur 4 », le secteur du Bâtiment a été identifié comme l’un des leviers majeurs, du fait de l’importance de ses consommations d’énergie finale et émissions de gaz à effet de serre : 43 % des consommations et 25 % des émissions à l’échelle nationale.
Cette responsabilité, aujourd’hui largement reconnue et mesurée, appelle à développer rapidement un travail de rénovations ambitieuses sur le parc de bâtiments, résidentiels et tertiaires, publics et privés. Les travaux du Grenelle de l’Environnement, et les lois qui en découlent, fixent ainsi des objectifs ambitieux en termes de performance et de délais de mise en œuvre, notamment pour :

  • Bâtiments existants : cible prioritaire car représentant l’essentiel du parc et possédant une marge de progression très importante. La loi prévoit la réduction d’au moins 38% de la consommation d’énergie du parc existant d’ici à 2020. Cela passe par l’audit et la réhabilitation du parc national, à raison de 500 000 logements rénovés par an.
  • Bâtiments neufs :à compter de 2020, la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs devra être inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite dans ces constructions (bâtiments dits « à énergie positive » - BEPOS).

Le PREBAT prend donc tout son sens dans la préparation du secteur du Bâtiment à des performances énergétiques aujourd’hui exceptionnelles, qui seront demain la référence.

Aujourd'hui, la réflexion autour du programme PREBAT est un chantier en évolution permanente autour duquel se développent pléthore de nouvelles pratiques exemplaires en termes de construction durable.