Accueil > Opérations exemplaires > Construction > Bâtiments passifs > Le Quartier Durable de la Luciline à Rouen
Réduire la police Augmenter la police Imprimer la page

Le Quartier Durable de la Luciline à Rouen

Construction résidentielle
Mairie de Rouen

Le projet en bref

Depuis une quinzaine d’années, la Ville œuvre pour la reconquête des bords de Seine et le développement de l’Ouest de l’agglomération avec la rénovation de hangars sur les quais, la mise en place de la ligne TEOR ou encore les aménagements de l’avenue Pasteur. Le vendredi 29 mars s’inscrit dans cette perspective avec le début des travaux du quartier Luciline. A proximité du centre-ville, va naître un éco-quartier dans lequel on pourra habiter, travailler et se détendre, avec des espaces publics et paysagers de qualité. 

Cet  ensemble  de  logements  sociaux  ou  en  accession  à  la  propriété,  de  bureaux  et  de  commerces  est  le  seul  en  France  à s’inscrire dans le projet européen « Future cities–des réseaux urbains pour faire face aux changements climatiques ». De ce fait, ce projet a été pensé autour des énergies renouvelables : la géothermie utilisant la nappe phréatique pour le chauffage, l’énergie solaire  pour  la  production  d’eau  chaude,  la  gestion  des  eaux  pluviales  remettant  à  jour  cette  petite  rivière  qui  donne  son  nom  à  ce secteur.

 L’ADEME accompagne ce projet sur 3 niveaux :

  • L’urbanisme durable
  • La maîtrise de l’énergie et les énergies renouvelables
  • La performance énergétique du Bâtiment Futur en Seine

Urbanisme durable

La méthode de projet retenue a été celle préconisée par l’ADEME : l’Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU®). Cette méthode a permis d’animer des ateliers et de s’appuyer sur un consultant expérimenté afin de compléter le diagnostic, de dégager 4 priorités environnementales pour l’urbanisme du futur quartier et de les formaliser dans les documents de ZAC et dans les investigations supplémentaires à mener. Ces 4 priorités sont :

  • Ressources énergétiques (utilisation du potentiel géothermique)
  • Lutte contre le bruit et développement des transports « doux » (pistes cyclables, itinéraires piétons sécurisés)
  • La gestion des eaux pluviales (création d’une noue centrale, mise à jour de la rivière « Luciline »
  • Limitation de la pollution des eaux (confinement)

Aide de l’ADEME :

L’ADEME a financé près de 50% de l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour l’AEU.

Maîtrise de l’énergie et énergies renouvelables

La Ville a fait le choix d'un système de chauffage à base d'énergie renouvelable d'origine géothermique.

Le principe retenu est la création d'un réseau de chaleur pour la fourniture de chaque bâtiment en chauffage et en eau chaude sanitaire. Ce réseau de chaleur est alimenté par des chaufferies collectives à base de pompes à chaleur alimentées par un réseau d'eau de nappe. Ce réseau d'eau de nappe sera alimenté par 6 forages dans la nappe d'accompagnement de la Seine. Des chaudières gaz assureront l'appoint et le secours éventuel. Ce système, très novateur au niveau français, devrait permettre d'atteindre un taux de 60% d'énergie renouvelable pour les besoins de chaleur du quartier.

Aide de l’ADEME :

L'ADEME a accompagné le projet techniquement et financièrement au niveau des études de faisabilité préalable et est en train d'instruire une demande de subvention au titre du « fonds chaleur » pour les futurs investissements : réseau eau de nappe, pompes à chaleur, réseau de chaleur.

Bâtiment Futur en Seine

Le Bâtiment Futur en Seine a une performance énergétique supérieure de 40% par rapport à celle qui est exigée par la nouvelle Réglementation thermique RT 2012. C’est donc un bâtiment exemplaire de ce point de vue et il sera intéressant d’un point de vue expérimental en vue de la future réglementation thermique RT 2020 qui imposera la construction à « énergie positive » pour les bâtiments neufs construits à partir de 2020.

De plus, ce bâtiment bénéficie d’un procédé constructif novateur avec la construction de prémurs avec isolation intégré.

Aide de l’ADEME :

L’ADEME a apporté une aide financière sur l'AMO énergétique du bâtiment et une aide pour les travaux. L’Agence accompagne techniquement le projet.

Plus d'informations sur ce bâtiment à cette adresse

Crédits images : Devillers et associés (Architectes Paysagistes) L. Perreau (Perspectiviste)

Contenus associés

Le Quartier Durable de la Luciline à Rouen

Informations complémentaires dans ce dossier de presse du 29/03/2013.

Télécharger (722 Ko)