Accueil > Performance environnementale des bâtiments : vers une phase d'expérimentation
Réduire la police Augmenter la police Imprimer la page

Performance environnementale des bâtiments : vers une phase d'expérimentation

Publiée le 09 septembre 2014

Le 25 juin 2014, Mme la Ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, Sylvia Pinel annonçait le lancement des travaux avec les acteurs du secteur sur le label de performance environnementale des bâtiments, remis en avant récemment par le groupe « Innovation » de la démarche « 500 000 logements ». « Il s’agira d’une démarche progressive et volontaire qui aboutira au 1er trimestre 2015 à la mise en place d’un affichage environnemental, qui donnera lieu à moyen terme à un label volontaire qualifiant le bâtiment», précise le Ministère. La première étape de ces travaux devraient prendre la forme d’une convention d’engagement volontaire.

Suite à cette annonce, Michel Havard, président de l’association HQE, souligne trois changements importants apportés par ce futur label :

  • l’énergie ne sera plus le seul critère, c’est l’impact environnemental global qui sera pris en compte ;
  • l’évaluation s’étendra, au-delà de la période d’usage du bâtiment, sur tout son cycle de vie ;
  • l’évaluation des moyens laissera la place à l’évaluation des résultats en s’appuyant sur l’analyse de cycle de vie (ACV).

L’association HQE a mené en particulier en 2013 une expérimentation achevée sur un grand nombre de bâtiments pour remplacer le système d’évaluation de la certification HQE portant sur 14 cibles par des indicateurs de performance calculés ou mesurés. Il s’agit de prendre en compte les différents impacts environnementaux, sur l’ensemble du cycle de vie d’un bâtiment : ressource en eau, déchets, changement climatique, etc. Ces travaux serviront de base à l'expérimentation. 

Les industriels sont déjà familiers de l’Analyse de Cycle de Vie, celle-ci étant utilisée pour rédiger les fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) des produits de construction ou les profils environnementaux produits (PEP) pour les équipements électriques, électroniques et de génie climatique. Cette méthode est jugée par bon nombre de professionnels comme un outil adéquat d'évaluation à l'échelle du produit mais également du bâtiment, en plus de découvrir de nouvelles sources d'innovation. 

Les maîtres d’ouvrage les plus avancés sur la thématique pourront expérimenter cette nouvelle approche de mesure environnementale sur des opérations s'y prêtant, sans contrainte réglementaire pour le moment. A l’issue de cette phase d’observation, on pourra envisager de généraliser la démarche pour se conformer aux orientations européennes fixées pour 2020.

 




Recevez les actualités des Bâtiments Durables en Normandie par courriel en inscrivant votre adresse ci-dessous :

Inscription    Désinscription
Particuliers
Espace info énergie